plantes invasives

L’ambroisie, une plante redoutable !

ambroisie

L’Agence Régionale de Santé en Rhône-Alpes mène une campagne d’information et de sensibilisation, sur les problèmes générés par l’ambroisie à feuilles d’armoise, espèce allergisante, invasive, et pour encourager la mise en place d’actions de lutte contre cette espèce.
Un peu partout dans le monde, en Europe et en France, des animations seront organisées pour informer le grand public et les professionnels.
Une personne sur dix peut développer une allergie à l’Ambroisie.
Seule une mobilisation de tous pourra stopper la plante.

 

L’ambroisie est une plante annuelle à l’origine de fortes réactions allergiques humaines, dès les premiers grains de pollen, d’Août jusqu’à Octobre : rhinite, écoulement nasal, conjonctivite, symptômes respiratoires tels que la trachéite, la toux, et parfois même l’urticaire ou l’eczéma. L’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition d’asthme ou provoquer son aggravation.
Cette allergie qui concerne environ 15% de la population a un impact en termes de coût de santé considérable puisqu’on estime de l’ordre de 20 millions d’euros sur la région Rhône-Alpes pour l’année 2011 : remboursements de dépenses de soins ambulatoires, arrêts de travail, … liés à cette plante.

 

En Haute-Savoie, l’arrêté préfectoral relatif à la lutte contre l’ambroisie du 28 juin 2012 prescrit aux propriétaires, locataires, ayants droit ou occupants à quel titre que ce soit :
 de prévenir la pousse de plants d’ambroisie,
 de nettoyer et entretenir tous les espaces où pousse l’ambroisie, si possible avant la formation de pollens, mais impérativement avant la maturation des semences, au 15 août, afin d’empêcher les émissions de pollens et la constitution de stocks de graines dans les sols.

AMBROISIE : sur votre commune, aussi

Depuis plusieurs années la région Rhône Alpes est impactée par l’invasion de cette plante,
originaire d’Amérique du Nord.
La Haute-Savoie est en début de phase invasive ; on note une progression rapide des observations dans le département ; les remontées s’effectuent depuis la vallée du Rhône par l’avant pays savoyard et l’Albanais.
Elle se développe sur terre dénudée, retournée ou transportée par l’homme sous une exposition directe au soleil comme des chantiers, des terrains agricoles, des terrains résidentiels, des bords de routes. La progression ne se présente pas sous une ligne de front clairement dessinée, du moins d’après les retours d’information obtenus.
Même si la densité d’ambroisie est très variable sur le territoire départemental, aucune commune n’est à l’abri de cette invasion.

La renouée du Japon

Renouée du Japon

La renouée du Japon ( Fallopia japonica, Polygonaceae) est une plante vivace provenant d’Asie du Sud-Est. Introduite en Europe au cours du XIXème siècle, elle arriva dans les jardinerie française en 1939.


Utilisée alors comme plante ornementale et mellifère, elle s’est très rapidement propagée. Nous la trouvons aujourd’hui le long de axes routiers, des voies ferrées, dans les terrains vagues, les terrains industriels, mais surtout le long des canaux et des rivières. De là, elle colonise progressivement les forêts, les talus, les marais, amis aussi les champs cultivés.
Pouvant atteindre 4 mètres d’envergure, la renouée est une plante favorisant l’érosion des berges des cours d’eau, du fait qu’elle a un rhizome dense (racine) pouvant descendre à plus de 3 mètres de profondeur. Plus il y a de racines, plus le sol devient instable. Elle prend donc la place de la végétation naturelle des bords des cours d’eau et réduit ainsi la biodiversité de notre environnement.
Désormais présente dans la plupart des régions françaises, en plus ou moins grande proportion, elle est classée sur la liste noire des espèces invasives. Le but des associations pour la protection de la nature, des agences de l’eau et dans une moindre mesure, de l’Etat, est de lutter contre les espaces nuisant à notre environnement.
La commune d’Eteaux, soucieuse de la protection de ses espaces naturels, a profité de la signature d’une convention entre la CCPR et l’association Alvéole, dont l’objet principal est la lutte contre les plantes invasives.
Alvéole a procédé à l’arrachage de cette plante invasive avant de couvrir les zones avec une bâche permettant d’éviter que la renouée ne les colonise de nouveau.

L'association Alvéole en bref…

Cette structure, située à Saint-Pierre-en-Faucigny, fait appel aux collectivités locales afin de permettre à des personnes bénéficiant de contrats aidés de rompre avec leur isolement social, de se ré-approprier les règles de vie en société et d’expérimenter un statut de salarié, en poursuivant leur projet et en acquérant des compétences professionnelles au travers de chantiers d’insertion.

Je partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur telegram

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour recevoir régulièrement la newsletter de la mairie, ainsi que les différentes informations de la commune, il vous suffit de renseigner ci-dessous votre nom, prénom, ainsi que votre adresse E-mail.

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour recevoir régulièrement la newsletter de la mairie, ainsi que les différentes informations de la commune, il vous suffit de renseigner ci-dessous votre nom, prénom, ainsi que votre adresse E-mail.